Nos combats

Chez Medicharme, nous pensons que les aînés, les vieux, les anciens, qu’importe le terme choisi, tous méritent le meilleur. Parce qu’on a compté sur eux toute notre vie, et que leur tour est venu de compter sur nous.

Accueil » Nos combats

Chez Médicharme, nous sommes convaincus...

Que chaque résident a droit au bien-être.

Parce qu’il n’y a pas de fin de vie, seulement le début d’une nouvelle page. Et que celle-ci mérite elle aussi d’être joyeuse et bien remplie.

Que chaque famille a droit à la sérénité.

Car nous confier un proche, c’est nous confier une personne qui lui est précieuse. Et parce qu’un parent ou grand-parent qui profite de la vie, c’est tout son entourage qui sourit.

Que chaque membre du personnel a droit au respect.

Et que nous ne devrions jamais attendre une crise pour applaudir l’engagement de celles et ceux qui s’investissent auprès de nos aînés.

Et que l’on peut réinventer le modèle des maisons de retraite.

En y mettant plus de lien, en choisissant des collaborateurs passionnés et engagés, en étant toujours à l’écoute, en innovant dans les outils du quotidien. Et que la meilleure façon de le faire, c’est encore de le faire ensemble.

Notre combat face à la crise

Agir plutôt que guérir.

Première vague,  premières actions concrètes.

Voyant la crise du COVID-19 prendre de l’ampleur, nous n’avons pas attendu une minute pour prendre les devants et éviter le risque de contamination parmi nos résidents et notre personnel : 

  • le 1er mars, soit 15 jours avant les directives officielles, nous avons fermé nos résidences au public et aux familles, et démarré le confinement.
  • Le 30 mars, une partie des membres du personnel de l’EHPAD Zoppola de Tonneins (47) décide de se confiner avec les 46 résidents. Un élan de solidarité auquel nous ne ne dirons jamais assez merci.
  • Le 1er avril, nous avons reçu les 100 000 masques que nous avons commandés de notre initiative, via une filière privée.
  • RAPHAËL GAYRAUD
    C'est un véritable cas de conscience. On se devait d'être plus courageux que d'autres et aller au-delà des préconisations
    RAPHAËL GAYRAUD
    Directeur Réseau

Deuxième vague, nos réajustements.

Parce que nous n’avons pas les clés de tout, mais que nous pouvons toujours apprendre,
nous avons fait évoluer nos décisions à chaque nouvelle situation, en s’appuyant sur ce qui a marché ou en allant plus loin. Avant même l’arrivée du 2ème pic de l’épidémie, nous étions déjà sur le pont :

  • Mi-septembre, nous avons mené un grand sondage Opinion Way* “les Français et les personnes âgées” pour mieux comprendre le lien vital qui unit les familles et la peur de l’ensevelissement dans le virtuel que peuvent ressentir nos proches.  Une chose à retenir : plus de lien, c’est plus de vie.
  • Fin septembre, nous sommes le premier groupe d’établissements de retraite à installer des barnums en extérieur dans toutes nos résidences (lien article). L’objectif ? Garder un lien physique essentiel, même pendant le confinement, entre les résidents et leurs proches tout en tenant à distance le virus. Et en s’abritant du mauvais temps.

Les projets qui nous animent

Chaque jour, nous imaginons et développons des idées pour rendre nos résidences toujours plus vivantes, plus agréables et plus chaleureuses.

Ces projets, nous avons choisi de vous les raconter, en toute transparence.

Lutter contre l'isolement

Les Conseils de Vie Sociale (CVS)

Les CVS sont organisés régulièrement dans chacune de nos résidences par et pour les résidents. Ces réunions sont l’occasion de discuter et de débattre sur la vie chez nous (cuisine, travaux, horaires, tarifs…), échanger sur des idées et des projets, ou encore faire des réclamations à la direction.

Développement des animations

Nos équipes terrain, appuyées par les directeurs des résidences, sont dans une perpétuelle recherche de nouvelles animations pour embellir le quotidien des résidents. Imaginer des kermesses, proposer des salons autour des 5 sens de la personne âgée par exemple, faire intervenir des groupes de musique extérieurs, interagir avec les écoles… Toute l’année de nouveaux projets sont étudiés et proposés d’une résidence à une autre.

Projet de médiation animale

Si certaines de nos résidences ont des animaux, ce n’est pas pour rien. En collaboration avec des psychologues et associations spécialisées, nous étudions la possibilité de développer des ateliers de médiation animale, pratique qui a depuis longtemps porté ses fruits. Nous savons par exemple que le chat peut être très utile en séance de psychothérapie. Son ronronnement et sa présence ouvrent le dialogue, stimulent les émotions, favorisent la détente et créent du lien.

Améliorer le confort de vie

Projet restauration

Parce que les repas sont des moments attendus, nous mettons un point d’honneur à les rendre les plus appréciables possibles. Si nous élaborons une nouvelle carte à chaque saison et adaptons les menus aux restrictions de chacun, nous voulons aller plus loin. Et cela passe par une restructuration totale de nos restaurants. Notre objectif : traiter avec un seul distributeur pour chaque résidence, afin d’assurer plus de fraîcheur et privilégier des produits locaux de qualité.

Projet literie

Chez Medicharme, le confort n’est pas une option. Au contraire, il est une priorité. C’est pourquoi nous avons l’idée de lancer un grand projet « literie ». Un projet de taille qui permettrait de renouveler tout l’équipement literie de nos résidences afin d’optimiser au maximum la qualité du sommeil de chacun.

Projets d’extension

Gagner en confort, cela passe aussi par gagner en espace. C’est pourquoi nous avons agrandi certaines résidences, et faisons actuellement évoluer six nouvelles. Le plus souvent, l’agrandissement est un moyen de transformer les chambres qui étaient doubles en chambres simples, pour offrir à chaque résident plus d’intimité, plus d’espace, et donc plus de confort au quotidien.

Partager et faire circuler les idées

L’esprit collectif

Chez Medicharme, nous n’avons peut-être pas les clés de tout, mais nous avons l’envie certaine de faire mieux qu’hier et encore mieux demain. Ecouter, comprendre et apprendre est notre devise. Le faire de manière collective (entre résidents, familles et personnels), notre ambition.

Les réunions ZOOM pluri-établissements

Pendant les deux mois de confinement liés au COVID-19, nous avons mis en place des réunions quotidiennes sur Zoom, entre les directeurs et directrices de chaque résidence. Ces réunions ont permis de faire l’état des lieux des stocks, de s’entraider, de partager les informations et de gérer la crise avec le plus grand sang-froid. Aujourd’hui encore, ces réunions continuent chaque lundi et chaque vendredi.